Un Yukon sans harcèlement sexuel au travail

Tous les travailleurs méritent de se sentir respectés et en sécurité au travail. Avec l’appui du gouvernement du Canada, la Commission des droits de la personne du Yukon s’efforce d’aider les travailleurs et les employeurs, et les amène à atteindre l’objectif d’un Yukon sans harcèlement sexuel au travail.

Introduction

Dans le cadre de son mandat de promotion des droits de la personne dans le territoire, la Commission des droits de la personne du Yukon (la Commission) en est à sa première année d’un projet de cinq ans visant à amener un changement de culture en ce qui concerne le harcèlement sexuel au Yukon. Financé par le ministère de la Justice du Canada, le projet a pour objet de défendre le droit de toute personne au Yukon à l’égalité des chances et à un milieu de travail sûr et exempt de discrimination. Ces objectifs correspondent exactement au mandat de la Commission de promouvoir et de protéger la dignité et le droit de chaque personne d’apporter sa contribution sans restriction et en toute sécurité dans son milieu de travail.

Le projet s’attaquera au problème du harcèlement sexuel en milieu de travail au Yukon en fournissant de l’information, en renforçant les connaissances et en offrant des ressources aux gouvernements, aux organismes et aux particuliers à l’échelle territoriale. Dans le cadre du projet, la Commission collaborera avec un large éventail d’organismes, de gouvernements, d’employeurs et d’employés afin de partager des connaissances, offrir des formations et créer des outils spécifiques pour mener à bien ce changement de culture.

Aperçu

Au Canada, près de 20 % des femmes et 13 % des hommes disent avoir été victimes de harcèlement sexuel au travail. Au fil des années, la Commission des droits de la personne du Yukon a reçu et continue de recevoir des plaintes pour harcèlement sexuel au travail qui sont renvoyées en arbitrage ou font l’objet d’un règlement. La prise de conscience et le nouvel élan décisif des acteurs de notre société pour lutter contre cette culture de violence et de harcèlement sexuels, et d’autres formes de discrimination en milieu de travail soulignent l’urgence de s’attaquer à ce problème persistant.

La Commission a déjà le mandat de faire enquête sur les plaintes et d’œuvrer en faveur d’un règlement négocié des plaintes acceptées. Elle travaille aussi à prévenir les incidents de harcèlement sexuel au travail par la sensibilisation, la formation et l’examen des politiques des employeurs, afin de clarifier ce qu’est un comportement acceptable de la part d’un employé et la procédure à suivre en cas de harcèlement.

Objectifs

La Commission a pour mandat de fournir de l’information qui reflète les intérêts de la population du Yukon et répond à ses besoins. Elle estime que le succès du projet repose sur le renforcement des relations avec les employés, les employeurs et ceux qui se trouvent dans leur entourage, les groupes de femmes, les groupes de défense des droits, les Premières nations, les autres gouvernements, les organisations professionnelles, les syndicats et autres groupes d’intervenants. L’application des recommandations formulées au terme des consultations permettra à ce projet d’être mené de manière concrète, respectueuse de la diversité culturelle et de la dignité, inclusive, souple et stimulante.

La Commission mènera une campagne exhaustive de sensibilisation et d’information qui mettra à profit un large éventail de médias afin de garantir qu’elle touche le plus grand nombre de Yukonnais possible. Le projet comprend une vaste campagne d’information publique, des visites dans toutes les collectivités du Yukon pour offrir des formations en personne, la création de modules de formation en ligne, l’offre d’autres outils en ligne et de conférences semestrielles pour que toute la population du Yukon comprenne bien les dispositions législatives relatives au harcèlement sexuel en milieu de travail, et bien d’autres initiatives. La Commission fournira des guides sur la tenue d’enquêtes internes pour aider les employeurs à traiter les plaintes avec sérieux et à suivre une procédure équitable.

Planification du projet

La Commission a engagé du personnel supplémentaire pour communiquer avec le public au moyen de diverses approches pédagogiques et établir un contact avec le plus grand nombre de communautés et de groupes d’intérêt possible, en personne, si possible, après la pandémie. Elle organisera aussi en 2021 et en 2023 deux importantes conférences sur le harcèlement sexuel au travail.

En partenariat avec des organisations, des entreprises et des particuliers du territoire, la Commission souhaite renforcer les connaissances, les compétences et les savoir-faire qui rendront plus efficace la prévention du harcèlement sexuel au travail. Un an après le début du projet, de nombreux partenaires et intervenants ont été contactés et ont reçu un document d’information de base sur le harcèlement sexuel au travail. Grâce à sa collaboration avec les partenaires intéressés, la Commission espère que leurs politiques passées et actuelles de lutte au harcèlement sexuel au travail seront bien établies et qu’elles serviront de tremplin pour aller plus loin et pas simplement pour jeter à nouveau les bases. Il n’existe pas de méthode de lutte au harcèlement sexuel au travail qui convienne à tous, car les milieux de travail sont différents et chaque cas de harcèlement sexuel est unique. Pour cette raison, la Commission est en train de créer une banque de données de référence et de se prépare à mener des sondages pendant toute la durée du projet.

La Commission reconnaît que la lutte au harcèlement sexuel doit avoir un fondement légal et être adaptée au contexte et aux circonstances. Adapter le projet au travail des partenaires et s’assurer que leurs besoins sont satisfaits est la manière la plus efficace de faire prendre conscience du harcèlement sexuel au travail, de reconnaître les diverses formes qu’il peut prendre et de comprendre qu’aucune d’elles n’est acceptable. Le projet est en réalité un processus d’apprentissage qui incitera à changer la manière dont le harcèlement sexuel au travail est perçu et traité. Idéalement, les organismes partenaires spécialisés en la matière et dont le personnel sera formé pour intervenir pourront poursuivre efficacement leur travail lorsque ce projet aura pris fin.

Évaluation des progrès

Les progrès accomplis seront évalués de plusieurs manières. Des sondages seront régulièrement menés auprès des organismes partenaires et du grand public. Le but du projet est d’en arriver à un changement de culture. Il est donc primordial de vérifier régulièrement quelles sont les perceptions et les attitudes du public à l’égard du harcèlement sexuel au travail. À partir des informations recueillies par sondage et des informations communiquées par les organismes partenaires, la Commission pourra modifier et recentrer ses approches afin de susciter le changement de culture souhaité qui créera des milieux de travail plus respectueux et plus équitables au Yukon.

Conclusion

Tout au long de ce projet pluriannuel contre le harcèlement sexuel au travail et financé par le gouvernement fédéral, la Commission collaborera avec des organisations, des entreprises et des particuliers afin de partager des connaissances, d’élaborer ou d’améliorer les moyens de prévention et d’élimination du harcèlement sexuel au travail afin de bâtir un Yukon sans harcèlement sexuel au travail. Si vous-même ou votre organisation voulez en savoir plus sur le sujet et sur ce projet, ou si vous désirez vous associer à la Commission pour travailler sur l’un des aspects du projet, contactez-nous!

CONFERENCE INFORMATION

KNOW MORE! 2021

KNOW MORE! is a 1.5 days conference scheduled on the 4th and 5th of March, 2021 in Whitehorse, Yukon. We are currently in the process of developing the detailed agenda as well as finalizing the title for the event.

Through this conference, we want to bring together employers, employees, and other stakeholders from First Nations, unions, women’s groups, chambers of commerce and other groups that represent the diversity of Yukon, to share knowledge and provoke discussion about the eradication of sexual harassment from workplaces in the Yukon. Our goal is to raise awareness in general, and inform about the law relating to workplace sexual harassment in particular, with the hope to develop shared approaches to this continuing issue.

Please check back regularly for updates and to pre-register. If you would like more information about the conference, or feel that your organization may be able to contribute, please contact us!