Que puis-je faire si je subis du harcèlement sexuel?

N’importe qui peut être victime de harcèlement sexuel au travail. Si vous subissez du harcèlement sexuel au travail, plusieurs possibilités s’offrent à vous, et vous avez le choix de le dénoncer ou non.

Nota : Si vous avez besoin d’une aide immédiate, consultez la section des ressources de cette page (link to Resources header).

Si vous voulez parler en toute confidentialité de harcèlement sexuel et de droits de la personne en milieu de travail, vous pouvez contacter la Commission des droits de la personne du Yukon pour parler à quelqu’un.

Si vous n’êtes pas certain de subir du harcèlement sexuel au travail, consultez la page Qu’est-ce que le harcèlement sexuel au travail ou contactez la Commission.

Si vous subissez du harcèlement sexuel, voici quelques choix qui s’offrent à vous.

Que vous décidiez de dénoncer ou non le harcèlement sexuel au travail, il peut être utile de consigner les faits. Cette information pourra vous être utile si vous décidez de signaler le problème ou de porter plainte plus tard.

Spot est un robot conversationnel intelligent dont l’utilisation est gratuite et confidentielle, et qui vous aidera anonymement à consigner tous les incidents qui se sont produits au travail. Vous pouvez envoyer le rapport à la Commission des droits de la personne du Yukon pour qu’il y soit conservé, ou le garder pour vous. Vous pouvez y accéder en tout temps.

Si vous voulez vous servir de Spot ou en savoir plus à son sujet, consultez la page (link to Talk to Spot page).

Si cela est possible et sans risque, parlez à la personne qui vous harcèle et faites-lui part des conséquences de son comportement. Dans certains cas, le simple fait de discuter avec cette personne et de lui expliquer les raisons pour lesquelles son comportement est inacceptable en milieu de travail peut faire en sorte que le comportement cesse.

Remarque : Vous n’êtes pas obligé de vous élever contre le harcèlement sexuel au travail pour que le comportement contrevienne à la Loi sur les droits de la personne du Yukon.

Signaler le comportement au service des ressources humaines, à votre employeur ou à votre direction peut constituer un premier pas pour lutter contre le harcèlement. L’employeur a l’obligation (link to Employer Responsibilities) de faire enquête sur toutes les plaintes, peu importe la taille du lieu de travail. Il est responsable du harcèlement au travail s’il n’a pris aucune mesure pour le prévenir ou n’a pas traité les plaintes avec sérieux.

Pour obtenir de l’aide, vous pouvez faire appel aux ressources mentionnées plus loin.

Si vous subissez du harcèlement sexuel au travail et que vous êtes un employé syndiqué, vous pouvez déposer un grief syndical. Si vous envisagez d’avoir recours à cette solution, renseignez-vous auprès de votre représentant syndical pour savoir ce qu’il convient de faire dans votre situation.

Les représailles constituent une infraction.

Les représailles ou la menace d’user de représailles contre une personne parce qu’elle a accompli ou se propose d’accomplir un acte que la Loi l’autorise ou l’oblige à accomplir constituent une infraction.

Cela signifie qu’un intimé ou un employeur n’a pas le droit de mal vous traiter parce que vous déposez une plainte relative aux droits de la personne ou que vous vous informez auprès de la Commission.

*Si vous subissez des représailles, vous avez six mois pour contacter la GRC pour qu’elle fasse enquête sur la situation et intervienne.

Vous avez aussi la possibilité de déposer une plainte relative aux droits de la personne auprès de la Commission des droits de la personne du Yukon ou de la Commission canadienne des droits de la personne, selon l’endroit où se produit le harcèlement. Si vous n’êtes pas certain de l’instance à laquelle il faut vous adresser, contactez le personnel de la Commission des droits de la personne du Yukon et il vous aidera à déterminer où déposer votre plainte.

La Loi sur les droits de personne du Yukon précise que nul ne peut harceler une personne en raison d’un motif illicite de distinction, que ce soit le seul motif ou non. Les motifs illicites de distinction sont notamment le sexe, y compris la grossesse, l’orientation sexuelle et l’identité ou l’expression de genre (link to Am I in the Right Place). Vous pouvez vous renseigner auprès de la Commission sur la manière dont le processus de plainte fonctionne.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le processus de plainte de la Commission, consultez la page (link to What is a Human Rights Complaint).

Ressources

Services de santé mentale

Services aux victimes

Site Web: https://yukon.ca/fr/services-aux-victimes

Whitehorse
Services aux victimes
Téléphone : 867-667-8500
Sans frais (au Yukon) : 1-800-661-0408, poste 8500

Watson Lake
Services aux victimes
Téléphone : 867-536-2541
Téléc. : 867-536-2684

Dawson City
Services aux victimes
Téléphone : 867-993-5831
Téléc. : 867-993-6380

Les Services aux victimes offrent un soutien confidentiel d’urgence (sans rendez-vous) aux victimes d’actes criminels, incluant les agressions sexuelles. Ils peuvent aider les victimes à comprendre quels sont leurs choix et les informer de leurs droits.

Il n’est pas nécessaire que l’acte criminel ait été signalé, qu’une accusation ait été portée à l’endroit d’un contrevenant ou que celui-ci ait été reconnu coupable. Ils offrent des services à toute personne touchée par un acte criminel.

Programme de conseils juridiques indépendants offerts par les Services aux victimes

Les Services aux victimes offrent des conseils juridiques indépendants aux victimes d’agression sexuelle et de violence familiale. Ils peuvent présenter les diverses options possibles et donner des conseils sur les différentes procédures judiciaires existantes.

Téléphone : 1-800-661-0408 ext. 8500

Courriel : victim.services@gov.yk.ca

Victoria Faulkner Women’s Centre

Courriel : info@vfwomenscentre.com


Téléphone: 867-667-2693

Courriel de la responsable de la défense des intérêts des femmes : womensadvocate@vfwomenscentre.com.

Le Victoria Faulkner Women’s Centre offre des services aux femmes à Whitehorse. La responsable de la défense des intérêts des femmes du Centre aide les femmes à évaluer leurs choix en situation d’urgence. Elle leur fournit des services de base, comme des services financiers, juridiques et sociaux, ainsi que des services d’hébergement et de recherche d’emploi, tout en encourageant les femmes à faire confiance à leur jugement et à prendre les décisions qui seront bonnes pour elles.

La responsable aide les femmes à obtenir des services et des prestations, et à obtenir l’information nécessaire pour faire des choix éclairés. Elle assure la liaison entre les femmes, les organisations gouvernementales et les organismes communautaires. Elle aide les femmes à s’orienter dans le système et peut aussi offrir du counseling de soutien aux femmes qui traversent une période difficile.

Skookum Jim Friendship Centre

Téléphone: 867-633-7680

Courriel : sjfcfriends@northwestel.net

Le Skookum Jim Friendship Centre offre divers programmes et de l’assistance dans la collectivité, notamment un service de conseil juridique pour les femmes.

Ce service aide les femmes pour tout ce qui a trait au système judiciaire.

Équipe d’intervention en cas d’agression sexuelle (SART)

Téléphone : 1-844-967-7275 pour obtenir de l’aide

Site Web : https://yukon.ca/en/sartyukon/home

L’équipe d’intervention en cas d’agression sexuelle (SART) offre un réseau de services sûrs, confidentiels et axés sur vos besoins et vos décisions.

Si vous avez été victime d’agression sexuelle et souhaitez obtenir des services à Whitehorse, elle peut :

  • vous guider à travers le processus;
  • être un allié à qui vous confier.

L’équipe continue de travailler pendant la pandémie de COVID-19 et elle encourage la population du Yukon à faire appel à son soutien et à ses services.

Lignes d’écoute

Association canadienne pour la santé mentale (ACSM) – Division du Yukon

*Il est maintenant possible d’obtenir une rencontre dans les 48 h suivant l’appel de prise de rendez-vous.
Téléphone : 867-668-6429
Courriel
: admin@yukon.cmha.ca
Site Web : https://yukon.cmha.ca/fr/

L’ACSM est une organisation nationale qui possède des filiales partout au Canada. Elle offre un large éventail de services et de ressources aux personnes qui souffrent de problèmes de santé mentale et à leur famille. Tous les programmes et les services sont maintenant offerts par téléphone ou vidéoconférence.
L’ACSM offre aussi des services de counseling sans rendez-vous cinq jours par semaine.

Service de soutien téléphonique

Le service de soutien téléphonique est assuré par des bénévoles et est offert par l’ACSM. Ce service est gratuit, confidentiel et exempt de tout jugement. Il a pour but d’apporter du soutien aux personnes en crise qui ont besoin de parler à quelqu’un de leur détresse ou de leur traumatisme. La ligne est ouverte de 14 h à 22 h, sept jours par semaine et des bénévoles formés les écouteront et les aideront à trouver des solutions à leurs problèmes, quelle que soit leur gravité. Si vous avez besoin de parler à quelqu’un, téléphonez sans frais au 1-844-533-3030.

Jeunesse, J’écoute

Téléphone: 1-800-668-6868
Site Web : jeunessejecoute.ca

Ligne d’écoute d’espoir pour le mieux-être des Premières nations et des Inuit

Téléphone: 1-855-242-3310
Site Web: https://www.sac-isc.gc.ca/fra/1576089278958/1576089333975

Services de crise du Canada

Téléphone : 1-833-456-4566 (ligne ouverte tous les jours de l’année, 24 heures par jour)
Textos : texter « Start » au 45645 (de 13 h à 21 h, des frais forfaitaires de messagerie peuvent s’appliquer).
Site Web : crisisservicescanada.ca/fr/

Trans Lifeline's Peer Support Hotline Canada

Téléphone : 1-877-330-6366
Site Web : translifeline.org/hotline

Ressources pour les personnes 2SLGBTQIA+

All Genders Yukon Society

Courriel : AGYSboard@gmail.com

La société offre du financement aux services de santé mentale pour les personnes transgenres, bispirituelles et non binaires ainsi que leurs êtres chers, leur famille et leur réseau de soutien. 
Elle fournit aussi des services de santé mentale gratuits aux jeunes, aux adultes et aux familles. Services de proximité et ressources en matière de transition.

Trans Lifeline's Peer Support Hotline Canada

Téléphone : 1-877-330-6366
Site Web : translifeline.org/hotline

Interligne

Téléphone : 1-514-866-0103 (Montreal), 1-888-505-1010 (sans frais),
Texto : 1-888-505-1010 (Texto)
Courriel Électronique : aide@interligne.co (Aide par courriel)
Site web: Interligne.co/clavardage

Interligne est un centre de première ligne en matière d’aide et de renseignements à l’intention des personnes concernées par la diversité sexuelle et la pluralité des genres.

Soutien juridique

Ligne d’assistance juridique du Yukon

Téléphone : 867-668-5297 ou (sans frais) 1-866-667-4305
Courriel : ypleayt@gmail.com
Site Web : https://yplea.com/about-2/law-line2/

La Ligne d’assistance juridique vise à aider les personnes qui téléphonent à comprendre les problèmes juridiques auxquels ils sont confrontés et à leur fournir de l’information sur la manière de les régler. Elle ne fournit pas de conseils juridiques, et n’offre pas de services de représentation juridique ni de services juridiques, comme la rédaction de documents.

Service de référence aux avocats du Yukon

Téléphone : 867-668-4231
Site Web : https://lawsocietyyukon.com/for-the-public/meet-with-a-lawyer-certificate-program/

Ce service est offert au grand public par la Law Society du Yukon (Barreau du Yukon). Il vous aidera à déterminer si vous avez besoin des services d’un avocat pour régler votre problème juridique. Pour un montant de 30 $, vous pourrez choisir un avocat dans une liste d’avocats pratiquant au Yukon et vous aurez droit à une demi-heure de consultation juridique avec cet avocat.

Commission des droits de la personne du Yukon

Vous pouvez vous adresser à la Commission des droits de la personne du Yukon anonymement et en toute confidentialité.